RECHERCHES DOCTORALES / ED20

« Entre figure du corps et littéralité de l'œuvre, une interrogation sur les limites "anatomiques" dans les pratiques artistiques »

Recherches effectuées depuis 2017 dans le cadre d'un doctorat en Arts et Sciences de l'Art à l'Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles & à l'Université Libre de Bruxelles, sous la dir. d'Amélie De Beauffort (ARBA-ESA, dessin), Brigitte d'Hainaut Zvény (ULB, Histoire de l'art) et Thomas Berns (ULB, Philosophie). 

Dans le sillage de certains travaux épistémologiques étudiant les représentations du corps simultanément du côté de leur objet (le « corps ») et de leur support (historiographique, littéraire, scientifique, etc.), ce projet entend analyser les différents modes de relation entre « figure du corps » et « littéralité de l’œuvre ». Il part de l'hypothèse que le corps s’est – historiquement et picturalement – problématisé dans l’espace intermédiaire entre un « sujet figuré » et un « support littéral » ; autrement dit, dans l’écart entre la portée référentielle/métaphorique d’une œuvre et la dimension littérale de ses composantes matérielles et opératoires.

La thèse en cours d'écriture se développe selon une triple approche historique, philosophique et plastique, et s’appuie sur un corpus iconographique du XVIe s. jusqu’aux pratiques contemporaines. 

En savoir plus : 

art-recherche.be

RECHERCHES ART / MEDECINE

 

Le projet de recherche « Art/Médecine » est mené depuis 2016 par Nikoo Nateghian et Léa Falguère, deux plasticiennes et doctorantes en art et sciences de l’art dont les pratiques se nourrissent de réflexions autour des représentations anatomiques à travers l’histoire. Il vise à croiser des recherches relatives aux constructions médicales, aux relations métaphoriques entre maladie et plasticité et aux croisements possibles entre des interrogations issues de l’ éthique médicale et de l’ esthétique. 

Entre 2016 et 2019, ce projet s’est développé par la coordination du module de recherche « De la médecine à l’art : le langage des corps en arts plastiques » à l’Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles. Ce module qui proposait à un groupe d’étudiants de 2e et 3e année d’engager une réflexion autour des rapports entre pratiques médicales et « opérations » plastiques, s’est poursuivi en collaboration avec la Faculté de Médecine d’Erasme, notamment lors de l’exposition Art/Médecine (2018) à la Bibliothèque des sciences de la santé  (Université Libre de Bruxelles). 

Depuis deux ans, ces recherches se poursuivent par un projet de collaboration avec le centre de recherche TUBA de la Faculté de Médecine traditionnelle de Téhéran (Iran) ainsi qu'une série de workshop autour des représentations du corps à Bruxelles.

 

Contact : recherche.art.medecine@gmail.com

CARGO_SINON

Cargo_ pourrait se présenter comme un espace de réflexion et de recherche plastique qui, par le biais de la rencontre, s’est acheminé et construit en collectif depuis 2013. Il pourrait se concevoir comme la confluence des désirs de faire, d’agir ensemble, en une construction kaléidoscopique qui s’est précisée au fil du temps et des expériences menées, mais qui s’inscrit avant tout dans le mouvement de ses reformulations. 

Le travail de Cargo_ s’est entamé par un partage de questionnements rencontrés par un groupe de plasticiens. Par cette mise en commun ont émergé des écarts et des rapports qui se sont posés eux-mêmes comme un tiers espace d’inter-actions “plastiques”, au sens d’interrogations actives, à la fois artistiques, théoriques et politiques.

Aussi, le dialogue avec d’autres pratiques (littéraire, philosophique, musicale, politique, psychanalytique, anthropologique, etc.) et d’autres lieux s’est vite imposé comme terreau du processus créatif, en tant que mouvement qui engage l’altérité, le voyage, la traversée. C’est cet ouvert et les rencontres qui y ont lieu qui donnent le rythme de Cargo_ , qui composent ses déplacements tant dans la recherche commune que les pratiques individuelles, demandant une transformation continue du travail lui-même, et donnant lieu à un espace critique. Démonté, remonté, il se fabrique au fil des  pour( )quoi, et des comment, et c’est ainsi qu’il est toujours tendu vers sa redéfinition, selon les différents acteurs qui s’y racontent. 

En savoir plus :

https://hellocargo.org

Avec : Nina Maller - Julie Seydoux - Eva Nothomb